• Street-art Lyon : être informé des nouveautés

    Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir une notification de chaque nouvel article

Peinture Fraîche Festival, 3ème édition : la fresque d’Heta, Les NFT…

Parti sur des bases innovantes en 2020 avec des fresques en réalité augmentée, Peinture Fraîche Festival (PFF) réitère l’expérience et ne s’arrête pas là.

L’année dernière, les artistes avaient leur propre scénario à défaut d’une thématique homogène, faisant ainsi la part belle à l’originalité. Cette année, l’ensemble des artistes ont été filmés en time laps pendant la durée de travail sur leur fresque.

Le time laps, c’est une série de photographies prises à intervalles réguliers allant de quelques secondes à plusieurs minutes puis assemblées sous forme de vidéo et, dans le cas présent, accélérées sous forme d’une vidéo de 30s.

Cette année, l’innovation était aussi portée par le projet « NFT ». NFT comme « Non Fongible Token », l’art sous forme numérique.

Montrer pour décrypter et apprécier

Entre innovation et expérience pédagogique, l’idée derrière les time laps était de montrer les étapes de réalisation des fresques.

Hetaone, plus souvent appelé Heta, graffeur lyonnais de bonne réputation, a accepté de nous parler de son expérience à Peinture Fraîche Festival (PFF), qu’il a vécue particulièrement à fond.

Cette idée de se filmer tout au long de la réalisation de la fresque Heta l’avait depuis longtemps. Il s’est donc organisé en fonction de la vidéo qui en résulterait.

Nous nous intéresserons un peu à l’interprétation et plus à l’aspect technique.

Pouvoir visualiser l’évolution de la construction d’une fresque est vraiment un autre aspect du graffiti. La plupart du temps, le spectateur rate toute la subtilité de la fabrication et, toujours d’après Heta, pouvoir visualiser les étapes de la construction est une véritable plus-value.

Pour réaliser ce projet, Heta a dû sacrifier les ¾ du temps alloué à la fresque pour le time laps et pour un travail global que peu de gens verraient puisque seul le mini film montre les différentes « pièces dans la pièce » et un recueil spécialement créé pour l’occasion (trouvable au shop de PFF).

Heta-peinture fraicheFestival 3
Heta-peinture fraicheFestival 3

Son idée était de créer plusieurs couches successives et de les repasser en complétant petit à petit sa fresque. Il a dessiné dans un premier temps, uniquement le squelette, puis le réseau sanguin, les organes, la peau, l’humain et enfin le singe et le scaphandre, soit 7 étapes ou couches successives. Heta a également fait apparaitre des mots en introduction puis au cours de la réalisation de la fresque.

En définitive, de l’humain, nous ne voyons plus qu’un peu du squelette, du réseau sanguin, des organes et de la peau, le reste étant recouvert par le singe et le scaphandre.

Peinture Fraîche Festival, l’espace de création

PFF offre la liberté d’expression ainsi que l’espace nécessaire à la réalisation de grandes pièces, ce qui n’est, en général, pas faisable dans l’espace public tant les décideurs publics sont rarement prêts à faire des images engagées et/ou dérangeantes.

Cette œuvre, Heta est fier d’avoir pu la proposer. Sa fresque, « The mural autopsy », se compose de 3 images superposées. L’homme, la technologie (représentée par le scaphandre) et la nature (représentée par le singe) compose un triptyque que le visiteur peut interpréter comme il l’entend.

L’objectif pour Heta étant une fresque narrative, une narration sans morale, il se refuse à donner plus d’explications qui, selon lui, pourraient ou qui risqueraient de sembler bizarres, moralisatrices, fatalistes… En tant qu’« artisan du graffiti », Heta a appris à peindre en copiant ce qu’il voit, tout comme le DJ sample et remixe ce qu’il entend. Heta est cependant conscient que dans la fresque on peut voir le monde actuel et des mots clé tels que virus, big-bang, animaux/cobayes, l’homme, la technologie, la nature…

Une multitude d’interprétations sont possibles.

Peinture Fraîche Festival suscite la curiosité générale avec le projet « NFT »

Autre curiosité de l’année pour bon nombre d’artistes et de visiteurs, les NFT.

PFF s’est organisé pour pouvoir proposer aux artistes la possibilité de créer leur propre NFT. NFT pour « Non Fongible Token ». Encore très obscur pour le quidam moyen, le NFT fait beaucoup parler. Trois conférences, des ateliers et un podcast ont été proposés pendant le festival afin de faire connaître le procédé et ouvrir à ces nouvelles pratiques.

NFT-SPHEO-Peinturefraichefestival
NFT-SPHEO-Peinturefraichefestival

Globalement, dans le cas présent, le NFT est une photo numérique du mur des artistes sur le festival Peinture Fraîche #3. Ces photos sont vendues aux enchères en cryptomonnaie, la provenance et l’authenticité sont tracées via la blockchain, rendant ainsi l’œuvre traçable, incopiable et infalsifiable.

Les Ateliers NFT ont été proposés par Metis Mind à la Halle Debourg : samedi 2 et 9 octobre / 14-17h.

Heta comme l’artiste “Saveur Graffik” ont été intrigués par le principe de ce projet « NFT » et ils prennent le “risque” de jouer le jeu. Heta me soumet qu’il trouve que ça avait un intérêt par rapport à sa fresque : l’homme, la nature, la technologie. Il ne trouve pas que la technologie est bonne ou mauvaise, dans l’art ou ailleurs. “ça aurait été lâche de ne pas tenter le projet NFT, quitte à ce que ce ne soit pas intéressant”. Peinture fraîche propose des conférences qui ont l’intérêt évident d’informer. “En tant qu’artiste soit tu fais le truc et tu le laisses vivre sans t’inquiéter de le finalité, soit tu es contre et t’es qu un réactionnaire parce que t’es juste contre sans savoir de quoi il s’agit, moi je prends l’éducation et la connaissance. Pour se faire une opinion, tu ne perds rien à te renseigner donc j’ ai envie d’aller voir de quoi il s’agit, il faut qu’on m’explique !”

D’une manière générale, Peinture Fraîche Festival est perçu comme un espace artistique propice à la création, un espace de liberté d’image, un lieu chaleureux et ludique pour les gens. Heta, avec l’expérience qu’il a, apprécie ce festival convivial et motivant. La qualité dans la direction artistique lui a permis de rencontrer beaucoup de monde, beaucoup de styles différents et c’est aussi pour lui une source qui lui permet de progresser. « Ça a été pour moi une ouverture sur le réseau, un réseau d’artiste qui partagent leur technique et leur style. C’est un festival enrichissant artistiquement. »

Peinture Fraîche Festival jusqu’au 7 novembre 2022, Halle Debourg, Lyon 7e. Programme et infos : https://www.peinturefraichefestival.fr/

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. Réalité augmentée super!

Les commentaires sont fermés