JAKÈ

Jakè un univers dense… comme sa peinture

Né à Lyon (France) en 1967, Jakè fini ses études aux Arts Appliqués en 1990, une  formation pendant laquelle il aura pu cultiver son goût pour la bande dessinée, la sérigraphie et le pop art, ainsi que son admiration pour la rigueur et l’aspect subversif qui émanent des œuvres des peintres de la renaissance. Il se lance alors dans la vie active en tant que directeur artistique indépendant.

Après de longues années de recherche de style, de développement graphique et de pérégrinations créatives au cours desquelles il pratique son art dans la rue, notamment sur des vitrines, il se consacre pleinement à son activité d’artiste peintre à partir de 2003.

De sa vie familiale bien remplie à ses aspirations mystiques, de ses rêves d’enfant aux faits de société, tout nourri son insatiable curiosité, l’inspire et parfois le chavire…

À travers ses œuvres, Jakè invite l’œil à aller au-delà des couleurs et des traits. Ces symboles picturaux foisonnant constituent une multitude de fenêtres ouvertes, nous laissant entrer dans son univers et nous renvoyant chacun à une réflexion sur les émotions qu’ils suscitent.

Depuis sa première exposition personnelle, en 2008, où il découvre l’impact de ses toiles sur le public, le succès de Jakè et sa reconnaissance sur le marché de l’art n’ont cessé de croître.

Technique(s) et supports

Avec 14 couleurs, ni plus, ni moins, jamais mélangées, pour les aplats, les ombres et les lumières, ainsi que des formes cernées de noir, le style de Jakè est parfaitement identifiable. Sa démarche généreuse, colorée et vivante, se rapproche des aspects techniques, symboliques et spontanés du Street Art, courant artistique auquel il se réfère.

Basé sur l’utilisation du Posca et de l’acrylique, son travail de création s’exprime sur toutes sortes de supports dans des environnements très variés : sur des toiles ou des objets de récupération dans son atelier, mais aussi en milieu urbain, chez des particuliers et dans des entreprises où il exécute des fresques sur des murs, des palissades, des rideaux métalliques, des cages d’ascenseur et même des voitures !

 Jakè sur le net

http://www.jakeartwork.com/

http://www.facebook.com/jakeartwork

Jakè en exposition

3 au 23 mars 2014 – « Curiosity » – A Painting Fusion exhibition – Palais de Justice – LYON
Exposition Jakè – Lardanchet – Kalouf – Davila

21 février au 23 mars 2014 – « Welcome to the Fox planet » – Exposition personnelle
Galerie Art Factory – Saint-Denis RÉUNION

19 octobre au 10 novembre 2013 – Salon d’Automne
Invité d’honneur – MONTLUÇON

17 au 31 octobre 2013 – « Ceci est ma frite » – Exposition personnelle
Galerie Villain – PARIS

6 et 7 septembre 2013 – Marbour Events – Graff festival
Marseille Provence 2013 : Capitale européenne de la culture – MARSEILLE

7 juin au 6 juillet 2013 – « Same player shoot again » – A Painting Fusion exhibition
Exposition Davila – Jakè – Isabelle Poli Galerie – SAINT-ÉTIENNE

10 au 14 avril 2013 – « Jakè pose ses bombes au milieu des cartons »
Résidence Atelier Même Moi – LYON

25 janvier au 5 mars 2013 – Collectif 2.0 – Exposition collective
Isabelle Poli Galerie – SAINT-ÉTIENNE

Quelques exemples du street art de Jakè

2 Commentaires

  1. Ping :Hashtag superbien par superposition - STREET-ART-LYON

  2. Véronique GAGNEUX-DUNOYER

    Félicitations à Laurent JAKE qui d’après une belle photo a si bien su cerner les personnages de la famille GAGNEUX transformés en super-héros sur une toile street-art.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *