Street artist Félin, un lion à Lyon

Pour rougir (les murs) de plaisir.

Félin est originaire de Lyon, la Croix-Rousse et ses pentes. De manière général il est chasseur d’idées. Félin à suivi un cursus scolaire dans le commerce, ce qui n’en fait pas un requin.

Urbain par nature mais pas moins difficile à dompter, Félin a longtemps griffonné sur tout ce qui passait sous sa main avant de libérer sa créativité sur de plus grandes surfaces : les murs. Ceux qui descendent de sa X-Rousse natale jusqu’aux berges de Saône tout d’abord. Comme le lion marque son territoire. Puis il s’attaque aux murs de la ville et des villes où il trimballe sa carcasse de la peinture plein les poches. C’est en signature qu’on retrouve sa patte ronde et colorée, puissance discrète.

Chasseur universel, les projets, les collaborations et la nouveauté sont parmi ces proies préférées. Un milliard d’idées bouillonnent sous sa crinière. Il a choisi la rue pour s’exprimer, pour partager sa joie de vivre et son état d’esprit positif et coloré !

Les artistes qui l’inspirent sont Sliks, JAkè, Knar, JonOne, Dirosa… principalement… Ses artistes préférés toutes catégories confondues sont JR, Banksy, Jakè, Sliks, Shepard Fairey, Stikki Peaches, Speedy Graphito, JoneOne, Tilt, Knar…

l’attitude du roi : positif et respectueux,

Félin évolue dans son style, il progresse. Ses choix de support et outils sont les murs, les métaux (fer, acier, rouille…) avec des bombes, des poscas et parfois mais pas trop… des pinceaux. Sa plus grande réussite est de prendre et donner du plaisir en transformant. Positif, il n’aime pas la notion d’échec, il préfère l’aborder comme un apprentissage. Ses objectifs à court, moyen, long terme est de continuer à s’amuser.

On retrouve son travail au gré des pentes de la Croix-Rousse, à la Confluence, à Paris, New-York, Montréal, Venise…

Le personnage représenté et motif qui lui tient à cœur ? Le lion Félin, bien sur !

Selon félin, la vision que les gens ont sur ton travail est plutôt positive « Mon travail est positif et coloré ! Les personnes qui passent devant réagissent généralement bien et la dose d’humour laisse parfois apparaitre un léger sourire. Je comprends les personnes qui n’apprécient pas ou ne comprennent pas le street art. Mon approche n’étant pas vandale je fais toujours attention à ne pas peindre à endroit qui pour gêner certaines personnes. Je préfère travailler sur des surfaces abimées, abandonnées ou l’idée de donner une seconde vie colorée fait sens. »

Son travail est également visible sur le net :

https://www.facebook.com/felinjunglestreetart/

http://instagram.com/felinfelin

Tableau de chasse de Félin street art :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *