Khat, un univers complexe

Khat, un graphiste complet et abouti

Khat est originaire de Saint-Étienne où il fait une partie de ses études aux Beaux Arts. Puis il s’installe à Strasbourg. Il commence sa carrière en tant que graphiste en agence puis comme « free-lance », il se dirige rapidement vers l’illustration et la peinture, qui faisaient parties de ses aspirations initiales. Celles-ci lui permettent de répondre à des demandes plus personnelles plutôt que pour des clients « entreprises ».

Pour Khat, « être artistes est un job dans le sens où l’on est amené à répondre à des demandes pour certains lieux, événements ou autre demandes plus personnelles. Ça reste un métier à part car c’est l’émanation de soi, la vision de l’artiste et son questionnement au monde qui est retranscrit par l’image. « On travaille pour soi à la base ! »

Selon l’artiste, intervenir dans la rue est venu naturellement. Il n’a aucune prédisposition initiale pour le faire. Ce qu’il fait peut être décliné par supports et étant d’un naturel curieux, il aime à s’adonner à tout type de pratiques et lieux qui pourraient servir et faire vivre sa pratique. Il aime les choses nouvelles qu’il ne maîtrise pas forcément. La rue en fait partie. Ceci dit, il fait très peu d’intervention dans la rue de manière « sauvage ». Il participe plus à des événements encadrés car le « street art » est en plein essor mais il trouve ce terme inapproprié pour beaucoup d’artistes. Il travaille la majorité du temps chez lui sur des illustrations, toiles ou volumes. Il fait du « home art » qui s’inspire en partie de l’art urbain mais qui sera finalement voué à finir en intérieur. La rue, l’extérieur et les murs sont des supports différents, qu’il aime exploiter également. Selon Khat « la rue est une scène gratuite et accessible à tous », ce qui donne un côté réellement « vivant » au travail de par la situation et le côté éphémère.

Le cursus de Khat :

– BAC STI Arts Appliqués au Lycée Honoré d’Urfé à Saint-Étienne

– BTS en Communication Visuelle au lycée Charles de Gaulle à Chaumont

– 5 années à l’ERBASE (École Régionale des Beaux Arts de Saint-Étienne) avec, à la clé, un DNAP (Diplôme National d’Art Plastique) et DNSEP (Diplôme Supérieur d’Expression Plastique).

Ses principaux artistes et son inspiration

Principalement ses amis ou personnes avec qui il a travaillé. On va citer Monsta, Russ, Jean-Christophe Belaud ou Adrià Fruitos. Mais aussi Niark qu’il ne connait pas personnellement. En fait, Khat s’inspire un peu de tout… comme des livres, des films, de la musiques ou des documentaires en tout genre. Il n’a pas réellement d’artistes qui lui apportent de l’inspiration, pas volontairement. Il puise des petites choses qu’il développe de son côté.

Ses Artistes préférés (toutes catégories confondues).

Conf. au préalable mais aussi de manière éclectique : Quentin Dupieux, Amon Tobin, Programme, Non-stop, Dernier cris, Todd Schorr, Jean-Christophe Belaud, Tim Burton, et des artistes plus reconnus comme Duchamps, Turner, Bacon, Schiele . Également, divers auteurs de mangas et BD.

Le changement de style au cours de sa carrière, les étapes…

Khat ne pense pas avoir changé de style mais fait plutôt évoluer son travail. « Je travaille beaucoup sur la couleur et j’apprends à ne pas utiliser trop le trait comme je le faisais auparavant. Pour mes toiles, je travaille de plus en plus sur l’idée de couches : une représentation sur une représentation sur une représentation… j’apprends également à me détacher de l’anecdotique, de faire évoluer ma figuration vers des choses plus subtils et plus parlantes au final, comme sur mes dernières toiles. »

Le choix du support et le choix des outils qu’il préfère, maitrise…

Malgré une ouverture assez large sur le support, Khat à une préférence pour le papier et la toile. Il utilise de la peinture acrylique mais devrait évoluer. Un peu de spray et pas mal de Posca car cela permet de dessiner en peignant. Le carton plume aussi pour les volumes car c’est léger, facile à découper et à coller.

Les expositions de Khat

Quelques une à Strasbourg dans des shops liés à l’urbain ou salon de tatoo. A l’espace « Colod’art » où des artistes opèrent en résidence.

Lors des Artaq Award, exposition itinérante un peu partout en France.

Quelques lieux sur Lyon dont une vente aux enchères organisées par la Maison Aguttes et une bonne partie avec Pomz & Friends. Une en préparation avec d’autres artistes pour les nuits sonores et une personnelle pour la fin de l’année chez « Les lunettes de Marius » à St Jean (Lyon 5ème).

Malgré un souvenir d’échec cuisant : une pièce en volume détruite (1 mois de travail) « Lazarus Project#2 » envoyée pour les Artaq Awards 2012 et revenue en pièces détachées, son vœux de pouvoir vivre uniquement de son art fait partie de ses objectifs. Faire des expos, des événements, diffuser et évoluer : « avoir du travail par-dessus la tête et acquérir une modeste notoriété qui me permettrait d’en vivre pleinement de m’épanouir entièrement ! Cela se développe doucement mais sûrement ! ».

Les gens perçoivent son travail de manières différentes : « soit flippantes, soit mignonnes. C’est assez contradictoires, mais complètement barré à chaque fois ». De manières assez simples et anecdotiques, l’accessibilité est son but dans son travail rempli de codes et de références que l’on ne voit pas forcément au premier abord. Son travail se veut plus profond et personnel que ce qu’il peut dégager au début.

Le choix des personnages représentés / des motifs qui lui tiennent à cœur

La faune et la flore principalement (le chat étant son animal totémique), les monstres, la biologie et l’astronomie, les motifs d’arts primaires, ésotériques et chamaniques…

 Différentes adresses ou sites persos donnant une vue sur ses travaux :

Sites physiques (adresse, ville, pays, galerie…) :

Sites webs, pages, blogs, profils fb, twitter, pinterest, flickr, instagram… :

Mon site : www.khatfaktory.com

Facebook: www.facebook.com/khatcommunity

Quelques visuels du Travail de Khat :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *