Idys : street art et propositions plastiques.

Une montée en puissance artistique.

Idys vit à Lyon depuis 2000. Quelques années plus tôt, c’est à Toulouse, qu’elle commence à apprécier les aventures street-artistiques. Elle a grandi loin de l’univers urbain, et le découvre avec une sorte de fascination. Elle se baladait tout le temps, partout, à toute heure, et puis elle a eu envie et besoin de jouer avec cet environnement. Son attrait pour le dessin remonte à un choc artistique reçu à 13 ans et dont il sera impossible de se remettre : Guernica. La peinture lui apparait alors physique, puissante, vibrante…. Ensuite, elle tâtonne, griffonne, arrête, re-griffonne… Et chemine.

Un travail fait de test et de sources diverses,

Elle tire son inspiration d’Obêtre, Winsor McCay, Ernest Pignon Ernest, Egon Schiele, Kiki et Loulou Picasso, Louise Bourgeois, Gaïa, Swoon, Jean Charles de Castelbajac,… et bien d’autres.

Ses artistes préférés toutes catégories confondues sont Elena Stonaker, Interesni Kazki, Henrique Oliveira, Frida Kahlo, Monica Canilao, Ben wolf, Kashink1, Pierre Soulages, Thomas Campbell, Richard Colman, Barry McGee, Parra, Evan Ecox, Elzo Durt, Truman Capote, Godard, Jodorowsky, Kundera, Basquiat, Jean-Paul Belmondo…

À travers son parcours, elle a fouiné, cherché… pour évoluer et d’après elle « c’est toujours en pleine construction. » le dessin, le posca, le spray, les collages, la linogravure, le papercut, la craie, et aujourd’hui la sculpture… tout y passe!

Sur le choix des supports et outils, le seul cours qu’elle a reçu peut être résumé en une phrase « ne gommes pas, et crée tes propres outils, inventes tes techniques ». Depuis, elle utilise tout ce qui lui tombe sous la main. Pour les collages, le plus souvent c’est de l’acrylique diluée façon aquarelle, sur papier épais ou du craft et un bon scalpel…

Les expositions d’Idys street art

EXPOS COLLECTIVES

Mars 2015, Expo « L’eau à la bouche », résidence chez Mémé, Nîmes – Sculpture – Installation en collaboration avec Sophie Paumelle (LAPS)

Sept 2014, Expo de Ouf 3, Nîmes – Sculptures tissu. Installation en collaboration avec Sophie Paumelle (LAPS)

Mai 2014, Galerie Invisible, Lyon – Sculptures tissu

Octobre 2013, Lamartine, Lyon – Broderie

Septembre 2013, Le Spot – Expo de Ouf 2, Nîmes – Fresques

Octobre 2011, Galerie 51, Paris – Collages

Les thèmes explorés varient d’une période à l’autre. À ses débuts, pas mal de collages figuratifs inspirés de photos noir et blanc anciennes. Ensuite elle a pris ses propres photos pour les dessiner. Et maintenant, elle s’éloigne un peu du figuratif, pour s’orienter plutôt vers une série de symboles variés… Une sorte d’esthétique shamanique.

 

Idys street art

IDYS_DRAWING

Sa plus grande réussite ? La prochaine pièce ! Son erreur cuisante (de débutante) qui aurait pu lui couter cher mais elle court vite… les consulats comme spot, c est une très mauvaise idée même si le challenge continue à la faire sourire. Mais depuis elle déconseille vivement.

Ses Objectifs à court, moyen et long terme sont simples : continuer.

Selon Idys, lorsque une pièce est faite ça ne lui appartient plus, elle ne cherche pas à connaître les réactions ou la vision que les gens ont sur ton travail et elle n’explique pas sa démarche « je n’essaie pas de convaincre… je propose c’est tout. ».

La page dédiée à son travail : https://www.facebook.com/idys.pasteup

Pour suivre Idys sur street art Lyon : http://street-art-lyon.com/category/street-art-lyonnais/artistes/idys/

Galerie  Idys street art

 

Un Commentaire

  1. Ping :Idys Pasteup sort les dents - STREET-ART-LYON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *