Fernando Davila

Davila, une culture plurielle et un style affirmé

Fernando Davila nous vient de Saint Etienne. Né en 1969, il est passionné par le dessin tout petit. D’année en année il s’affine pour intégrer l’école des arts appliqués de Lyon en 1989, à 20 ans. Appliqué, il l’est, dès cette époque son talent est déjà reconnu.

Puis vient le graffiti. C’est dans la rue, par ce biais, qu’il construit son style. Son inspiration, tirée de la bande dessinée, des artistes de la « figuration libre » et de ses origines espagnoles, lui vaut d’être un peintre interethnique et pluriculturel. Ses œuvres, compositions de formes pures et d’aplats colorés, sont efficaces et sans détours. Elles véhiculent, un regard incisif sur notre époque à travers des personnages tirés d’émissions pour enfant ou d’inspiration et de culture pré-hispanique. Ces choix de supports ne sont sans doute pas lié au hasard. Les couleurs qu’il utilise non plus, le spectre est large et vif pour véhiculer un dynamisme et des revendications originales.

Davila, l’artiste aux multiples ressources

Parallèlement, en 1996, il ouvre sa propre galerie, « Sans-Contrefaçon », qui est pour lui l’occasion de promouvoir l’art contemporain et, en particulier, le « Graff ». Il s’investit également auprès du service culturel de la ville de Saint-Étienne qui lui confie le commissariat du graffiti sur de multiples expositions et événements.

Sa connaissance du milieu du street art lui permet une sérénité pour en parler, pour lui « Les graffeurs sont aussi différents que les graffs le sont dans leur contenu: message politique, commémoratif, contestataire, ou simple expression graphique. Particulièrement actifs aujourd’hui, ils rivalisent de talent, de technique, de style, diversifiant le champs de leurs investigations du simple graffiti linguistique « sauvage » à des formes très sophistiquées de représentation figurative. »

Aujourd’hui, Fernando Davila est représenté par plusieurs galeries, en France comme à l’étranger, où il a rejoint des artistes parmi les plus réputés du mouvement Street Art. Comme à la Galerie « ART FACTORY » à VICHY et à l’ÎLE DE LA RÉUNION ou la Galerie ARTELIE à Paris.

site web : http://www.davila-fernando.com/

Quelques exemples du Travail de Fernando Davila :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *